CCOCB

Confrérie des Chevaliers de l' Ordre de la Cravache Beaurinoise
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Un chouia d’histoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Boulette
Chevalier


Nombre de messages : 382
Age : 38
Localisation : Pondrome
Date d'inscription : 25/10/2005

MessageSujet: Un chouia d’histoire   Sam 5 Nov - 14:24

Une vingtaine d’orthographes se succèdent du 9ème au 16ème siècle, avant la formation définitive de Beauraing : Bialrains, Bialrain, Beaurain, Beaurans, … On retient deux étymologies : « Bellus ramus », ou « beau rameau », et par extension « beau bosquet » ; et le nom d’origine celtique « Bierant », qui signifie « vallée des sources ». « Bierant » est devenu plus tard « Biran », qui est resté le nom du cours d’eau qui traverse la localité.
Appartenant à l’origine au Duché de Luxembourg, Beauraing connut pour premier Seigneur Gérard de Beauraing, bagarreur et festoyeur en diable. Il mourut en Croatie lors de la 4ème croisade, qui mena les Croisés à la prise de Constantinople. Le château revient ensuite à Isabelle de Beauraing et Jacques de Beaufort-Spontin. Vers le milieu du XIVe siècle, Beauraing passe aux d’Herbigny-Dercy. Après le décès de Jean III d’Herbigny, Beauraing, mariée plusieurs fois, restera indivise entre les enfants issus de ces divers mariages. Un d’eux, Jean IV d’Herbigny, dit aussi « Jean de Beauraing », dirigera une des terribles bandes d’écorcheurs, pillant et ravageant de nombreuses terres : Brabant, Hainaut, Namur, Rethel, … La légende veut que les noms de ces pays furent utilisés pour baptiser les quatre tours du château. Charles Lenelle, dernier gérant du château avant l’ASBL Pro Maria, affubla arbitrairement chaque tour d’un des noms, de façon à attirer le touriste. Rien ni personne ne put confirmer cette hypothèse, qui est donc restée au stade de légende.
Afin de mettre fin aux exactions de Jean IV d’Herbigny et de ses terribles écorcheurs, Philippe Le Bon, Duc de Bourgogne, et Jean de Heinsberg, Prince-Evêque de Liège, levèrent à deux reprises une grande armée. Vaincu une première fois en 1436, puis en 1445, Jean d’Herbigny mourut vers 1449 au service de la France.
Son demi-frère, Gilles de Berlaymont, hérita du domaine de Beauraing. Le château resta dans cette lignée des Berlaymont jusqu’à Dame Gilette, qui le légua à Charles de Berlaymont. Le château fut partiellement détruit au cours des guerres opposant Charles Quint et les Rois de France, ce qui « permit » à Charles de Berlaymont de le reconstruire et de l’agrandir. Profitons de ce passage sur les Berlaymont pour dire qu’ils appartiennent à la grande noblesse des Pays-Bas et certains sont « Grands d’Espagne ». Ils sont propriétaires de nombreux domaines et seigneuries. Charles fut membre du Conseil des Finances des Pays-Bas et gouverneur du comté de Namur.

Durant le XVIIe siècle, le domaine sera partagé entre les Berlaymont, Croy, Egmont et Brandebourg. Après mariages, héritages, cessions et droits, Beauraing reviendra, au XVIIIe siècle, à la famille Beaufort-Spontin. Lors de la révolution brabançonne (1789 - 1790), le château de Beauraing accueille plusieurs ennemis des Pays-Bas autrichiens, opposés aux réformes de l’Empereur Joseph II. Après la victoire décisive des Autrichiens à Falmagne, le château est pris malgré la farouche résistance du comte Henri du Chastel.
Quelques années plus tard, la révolution française a raison du château de Beauraing : les troupes françaises y pénètrent le 19 novembre 1793, suivies par le Maire Delecolle de Givet et ses administrés. Le pillage dura quatre jours ; les Givetois incendièrent ensuite le château. Frédéric-Auguste de Beaufort-Spontin perd son domaine et donc ses titres seigneuriaux : la féodalité est abrogée. En 1800, il récupérera malgré tout son bien.
La famille d’OSUNA occupa ensuite le château de Beauraing. Le Duc Mariano d’Osuna, sous la direction de l’architecte français Mestral, le releva de ses ruines. Ce fut un des plus beaux épisodes du château. Malheureusement, le Duc d’Osuna organisa des fêtes si somptueuses - il accueillit Edouard VII, futur roi d’Angleterre -, fit preuve de tant de générosité, qu’à sa mort, il laissa sa femme, la princesse Eléonore de Salm-Salm, quasi sans ressource. Cette dernière épousa en secondes noces le Duc de Croy de Dülmen (Westphalie), le mariage fut célébré dans la chapelle Saint-Pierre, située dans le parc du château.
La société d’assurances « la Concordia », sise à Cologne, vu les traites restées impayées, devint propriétaire des lieux. Des ouvriers emballeurs dépêchés sur place avaient amené d’énormes bidons de pétrole, et avaient allumé plusieurs feux dans la cour du château. Les mises en garde des derniers serviteurs présents furent vaines : le trois décembre à quatre heures du matin, l’incendie se déclare et détruit le château. « Sic transit gloria mundi ».
La société « Concordia » le revendra aux époux de Charneux, de Namur. En 1912, ils le revendent tel quel à la société Bernheim-Outremer, d’Anvers. Deux gérants se succèdent : J. Mathys, puis Ch. Lenelle. Ce dernier reprend petit à petit la totalité du domaine, et le conserve jusqu’en 1946.
C’est précisément en 1946 que l’asbl PRO MARIA acquiert l’actuel Castel Sainte-Marie, et, en 1975, l’administration communale de Beauraing rachète en vente publique l’actuel Castel Saint-Pierre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ccocb.actifforum.com
lambi
Commandeur


Nombre de messages : 3363
Age : 43
Localisation : In the heat of the City
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Un chouia d’histoire   Sam 5 Nov - 17:42

Avant, il aurait fallu les recopier à la main ... C'est beau, l'informatique ... Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lambi
Commandeur


Nombre de messages : 3363
Age : 43
Localisation : In the heat of the City
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Un chouia d’histoire   Lun 24 Juil - 15:18

Boulette a écrit:
C’est précisément en 1946 que l’asbl PRO MARIA acquiert l’actuel Castel Sainte-Marie
'Paraît qu'ils ont besoin d'argent ... La Confrérie ne leur reprendrait pas progressivement leurs biens ? Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boulette
Chevalier


Nombre de messages : 382
Age : 38
Localisation : Pondrome
Date d'inscription : 25/10/2005

MessageSujet: Re: Un chouia d’histoire   Mar 25 Juil - 21:21

C'est pas faux ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ccocb.actifforum.com
lambi
Commandeur


Nombre de messages : 3363
Age : 43
Localisation : In the heat of the City
Date d'inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Un chouia d’histoire   Mer 26 Juil - 23:03

Boulette a écrit:
C'est pas faux ...
confused confused confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un chouia d’histoire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un chouia d’histoire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [A LIRE] Histoire de la taverne + Tuto d'upload.
» HISTOIRE DE LUMUMBA
» Revue "Les dessous de l'Histoire" (Jacquier)
» la peinture hyper réaliste Histoire de l'Art
» Histoire de Rivombrosa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CCOCB :: Histoire-
Sauter vers: